Dernière modification le 05/05/2017

Un Nouvel Ordre Mondial, Un Monde Multipolaire

Un Monde Multipolaire est un monde caractérisé par l’émergence de centres de pouvoir et de sphères d’influence formels ou informels multiples, la multiplication d’accords économiques bilatéraux ou régionaux pouvant provoquer la constitution de blocs géopolitiques régionaux, la montée en puissance de centres financiers régionaux, la disparition des monopoles de puissance de certains Etats donnant ainsi naissance à un Nouvel Ordre Mondial.

 

SOMMAIRE

Grands ensembles Economiques et Géopolitiques - Accords Bilatéraux - UE - Asie- Amérique - Afrique - Moyen-Orient - Nouvel Ordre Monétaire - Basculement  vers l'Asie - L'enjeu de l'Afrique

1 - L'Emergence d'un Monde Multipolaire

2 - Des Blocs Geopolitiques Régionaux

3 - Des Zones de Libre-Echange Créées en dehors de l'OMC

4 - Des Sphères d'Influence

5 - Donnant ainsi Naissance à un Nouvel Ordre Mondial

 

1 - L'EMERGENCE D'UN MONDE MULTIPOLAIRE

Le monde se transforme à une vitesse sans précédent, la mondialisation de l’économie, la perte de leur monopole de puissance par les Etats-Unis, l’irruption de Pays Emergents à forte croissance et la multiplication d’Accords Bilatéraux ou Régionaux suite à l’échec de l'OMC, font émerger un Monde Multipolaire constitué de :

BLOCS GEOPOLITIQUES  REGIONAUX
ZONES DE LIBRE-ECHANGE créées en dehors de l'OMC
SPHERES D'INFLUENCE INFORMELLES
PAYS EMERGENTS à forte croissance

Pour la première fois dans l'histoire,  on assistera à la Confrontation de l'Asie et du Monde Occidental "à Puissance Economique Egale" et à l’émergence d’un « Nouvel Ordre Mondial »

« On assistera dans les prochaines décennies à un changement fondamental dans la nature même du pouvoir des nations qui se diffusera au travers de réseaux et de coalitions informelles dans un Monde Multipolaire. Les Nations devront apprendre à agir et asseoir leur puissance dans ce cadre nouveau » (Source : traduit de « Global Trends 2030 : Alternative World », Prévisions du Conseil National du Renseignement des Etats-Unis-NIC)

Les entreprises, tant au niveau de leurs moyens de production qu'au niveau de leur développement commercial ou de leur recherche de croissance, devront  adapter leurs stratégies à ces nouveaux espaces géographiques, politiques et économiques qu’il faut en conséquence bien connaitre


Voir: « Manager dans un monde multipolaire »


 

2 - DES BLOCS GEOPOLITIQUES  REGIONAUX


L'UNION EUROPEENNE:

La Zone Euro, l'Europe des 28, l'Espace Schengen

"LE RETOUR DES GRANDS ENSEMBLES EUROPEENS:

avec l'émergence de quatre zones régionales qui se dessinent " (Le Figaro Avril 2004-Irina de Chikoff)

LA POLOGNE  "qui se veut le fer de lance d'une communauté Centre-Europe regroupant les Etats Baltes, l'Ukraine, la Biélorussie, pays avec lesquels elle entretient des liens historiques très anciens" (Le Figaro 14/04/2004-Arielle Thedrel)

LA BALTIQUE: Suède, Finlande, Estonie, Lettonie, Lituanie

•  L'EUROPE CENTRALE: République Tchèque, Slovaquie, Hongrie, Autriche, Slovénie

• L'UNION POUR LA MEDITERRANEE

 

Le MOYEN-ORIENT

LA ZONE DE LIBRE - ECHANGE TURQUIE, SYRIE, JORDANIE ET LIBAN (biens et personnes) officialisée en 2009.

La LIGUE ARABE (22 pays) qui a tenu son premier sommet économique en janvier 2009 au Koweït,

LE GCC LE "GULF COOPERATION COUNCIL" (1981): Arabie Saoudite, Emirats Arabes Unis, Koweït, Qatar, Oman, Bahreïn, 

LA FEDERATION DES EMIRATS ARABES UNIS

 

L'ASIE

L'ASEAN « One Vision, One Identity, One Community »,

fondée en 1967 par 5 pays : Indonésie, Malaisie, les Philippines, Singapour et la Thaïlande. 5 autres pays ont rejoint l’Asean depuis sa création: Brunei (en 1984), le Vietnam (en 1995), la Birmanie et le Laos (en 1997), et le Cambodge (en 1999). L’Asean rassemble 600 millions d'habitants

1/4 du Commerce Mondial s'effectue déjà dans la Zone Asean + 3 :
Montant des Echanges inter-asiatiques : 2 582 milliards de dollars
Pékin rêve d'une Alliance avec la Corée et le Japon
La Riposte de Washington : L'Accord Transpacifique

Le CAE "Communauté de l'Asie de l'Est": (ASEAN 10 +Japon, Chine, Corée du Sud),

Le SAE "Sommet de l'Asie de l'Est": (CAE + Australie, Nouvelle-Zélande, Inde)

L'APEC "Asia-Pacific Economic Cooperation",

21 pays: Canada, Etats-Unis, Russie, Mexique, Pérou, Chili, Nouvelle-Zélande, Australie, Japon, Chine, Corée du Sud, Taïwan, Hongkong, Philippines, Brunei, Papouasie/Nouvelle-guinée, Indonésie, Singapour, Malaisie, Vietnam, Thaïlande qui représentent plus du tiers de la population du monde et environ 44% du commerce mondial.

Objectif, créer une zone de libre-échange en Asie  autour des Etats-Unis

L'ASEM "Asia Europe Meeting"

destinée à renforcer la Coopération entre l’Union Européenne et l’Asie. (Union Européenne, Asean, Chine, Corée du Sud, Japon plus 3 nouveaux membres en 2010, Russie, Australie, Nouvelle-Zélande).

L’ASEM souhaite faire contre-poids à l’APEC ou les Américains règnent en maitre

BIMSTEC "Bay of Bengal Initiative for Multi-Sectoral Technical and Economic Cooperation"


 

Bangladesh, India, Myanmar, Sri Lanka, Thailand, Bhutan and Nepal.

The main objective of BIMSTEC, (Créé en 1997), "is technological and economic cooperation among south Asian and south east Asian countries along the coast of the bay of Bengal . Commerce, investment, technology, tourism, human resource development, agriculture, fisheries, transport and communication, textiles, leather etc. have been included in it"

 

 

L'AMERIQUE

L’ALENA, Accord de Libre-Echange Nord Américain entre les Etats-Unis, le Canada et le Mexique. L'Alena est  remis en cause par Donald TRUMP qui veut le renégocier (Janvier 2017). Pour lui l'Alena a provoqué des délocalisations importantes d'unités de production des Etats-Unis,( en particulier vers le Mexique) et détruit ainsi des centaines de milliers d'emplois aux Etats-Unis.

L'enjeu est de taille pour le Mexique, dont 80% des exportations sont destinées à son voisin du Nord. Les échanges américano-mexicains sont passés de 85 milliards de dollars en 1993 à 532 milliards en 2015.(Source: Le Monde - 18/02/2017 - Frédéric Saliba)

L'UE et le Mexique relancent leurs discussions commerciales. Bruxelles espère profiter du désengagement des Etats-unis pour initier un nouvel accord de libre-échange avec Mexico. (Source: Le Monde - 18/02/2017- Cécile Ducourtieux)

Le MERCOSUR (Argentine, Brésil, Paraguay, Uruguay), représente 44% de la population d’Amérique Latine, soit plus de 200 millions d’habitants et 57 % de son PIB

L'UNASUR, L’Union des Nations Sud-Américaines créée en 2006 regroupe 12 pays et représente 44% de la population d’Amérique Latine, soit plus de 200 millions d’habitants et 57 % de son PIB (Argentine, Bolivie, Brésil, Chili, Colombie, Equateur, Guyane, Paraguay, Pérou, Surinam, Venezuela, Uruguay),

L'ALBA "Alternative Bolivarienne pour les Amériques" (Bolivie, Cuba, Honduras, Nicaragua, Venezuela),

L'ANDEAN COMMUNITY Bolivie, Chili, Colombie, Equateur, Pérou

Pays associés : Chili, Argentine, Brésil, Paraguay, Uruguay

“We are a Community of four countries that decided voluntarily to join together for the purpose of achieving more rapid, better balanced and more autonomous development through Andean, South American and Latin American integration.
We have planned to move ahead in deepening an integral integration process that will contribute effectively to sustainable and equitable human development, in order to live well, with respect for the diversity and asymmetries that agglutinate the different visions, models and approaches and that will converge in the formation of the Union of South American Nations (Unasur).” (Source Comunidad Andina)

L'OEA Organisation des Etats Américains (35 pays)

"L’Organisation des États Américains est l’institution régionale la plus ancienne du monde. Ses origines remontent à la Première Conférence internationale américaine tenue à Washington (États-Unis) d’octobre 1889 à avril 1890. Cette réunion aboutit à la création de l’Union internationale des Républiques américaines et, dès lors, commence à se tisser tout un réseau de dispositions et d’institutions qui sera plus tard dénommé « Système interaméricain », le plus ancien système institutionnel international."

L’OEA est fondée en 1948 lors de la signature à Bogota (Colombie) de la Charte de l'OEA qui entre en vigueur en décembre 1951. Par la suite, cet instrument sera amendé par le Protocole de Buenos Aires signé en 1967 et entré en vigueur en février 1970 ; par le Protocole de Cartagena de Indias signé en 1985 et entré en vigueur en novembre 1988 ; par le Protocole de Managua signé en 1993 et entré en vigueur en janvier 1996 et par le Protocole de Washington signé en 1992 et entré en vigueur en septembre 1997.

"L’Organisation est créée dans le but d’obtenir dans ses États membres, comme le stipule l’Article premier de la Charte, « un ordre de paix et de justice, de maintenir leur solidarité, de renforcer leur collaboration et de défendre leur souveraineté, leur intégrité territoriale et leur indépendance ».
Aujourd’hui, l’OEA regroupe l’ensemble des 35 États indépendants des Amériques et constitue la principale tribune gouvernementale du Continent pour les questions d’ordre politique, juridique et social. En outre, elle a octroyé le statut d’observateur permanent à 67 États, ainsi qu’à l’Union européenne (UE).
Pour mener à bien ses plus importants objectifs, l’OEA s’appuie sur ses principaux piliers qui sont la démocratie, les droits de l’homme, la sécurité et le développement.
"
(Source OEA)

La CELAC: La CELAC (Comunidad de Estados Latinoamericanos y Caribenos)

« Mécanisme représentatif de concertation politique, coopération et intégration ».

33 Pays d'Amérique Latine et de la Caraïbe ont décidé en février 2010 à Cancun, au cours du sommet dit « de l’Unité » , la création d'un nouveau Bloc Régional dont ni les USA ni le Canada ne feront partie, alors qu'ils sont présents au sein de l'OEA. Confirmation en décembre 2011 à Caracas de la crézation de la CELAC.

« La CELAC n'a sans doute pas vocation à remplacer l'OEA, mais elle s'inscrit dans une dynamique de renforcement d'un régionalisme post-hégémonique et post-commercial en Amérique latine. Sa création en constitue même l'aboutissement logique. » (Le Monde Idées/CERI)

 

LE MAGHREB

Relance son intégration économique. Nouakchott accueil la cinquième Conférence Régionale sur l’intégration du Maghreb (janvier 2013). Les 5 pays de l’Union du Maghreb (Algérie, Maroc, Tunisie, Lybie, Mauritanie) veulent donner un nouveau souffle à la coopération dans la région sur le modèle de ce qui se fait en Europe, en Amérique Latine et en Asie. Faciliter le commerce, réformer le système financier, promouvoir le secteur privé, lancer des projets communs. Le marché représente entre 90 et 100 millions de consommateurs


L'AFRIQUE

La CEDEAO, La Communauté Economique des Etats de l'Afrique de l'Ouest créée en mai 1975 regroupe 15 pays: Bénin, Burkina, Cap-Vert, Côte d'Ivoire, Gambie, Ghana, Guinée, Guinée-Bissau, Liberia, Mali, Niger, Nigeria, Sénégal, Sierra Leone, Togo

Le COMESA, Marché Commun des Etats d'Afrique Orientale et Australe

L'EAC : East African Community, “One People One Destiny
The East African Community (EAC) is the regional intergovernmental organisation of the Republics of Burundi, Kenya, Rwanda, the United Republic of Tanzania, and the Republic of Uganda, with its headquarters in Arusha, Tanzania.

"The Vision of EAC is a prosperous, competitive, secure, stable and politically united East Africa; and the Mission is to widen and deepen Economic, Political, Social and Culture integration in order to improve the quality of life of the people of East Africa through increased competitiveness, value added production, trade and investments."

La SADC, South African Development Community, Communauté de Développement d’Afrique Australe regroupe 12 pays.

L'ACP, Groupe des Etats d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (créée en1975) regroupe 79 pays: 48 pays de l'Afrique Sub-Saharienne , 16 des Caraïbes et 15 du Pacifique.

The ACP Group´s main objectives are :
"• sustainable development of its Member-States and their gradual integration into the global economy, which entails making poverty reduction a matter of priority and establishing a new, fairer, and more equitable world order ;
• coordination of the activities of the ACP Group in the framework of the implementation of ACP-EC Partnership Agreements;
• consolidation of unity and solidarity among ACP States, as well as understanding among their peoples ;
• establishment and consolidation of peace and stability in a free and democratic society.
"

L'UMA, L'Union du Maghreb regroupe l'Algérie, le Maroc, la Mauritanie, la Lybie et la Tunisie (1989)

L’UNION AFRICAINE (55 pays): Le 9.9.1999, les Chefs d’Etat et de gouvernement de l’Organisation de l’Unité africaine (OUA) ont adopté une déclaration, la Déclaration de Syrte, demandant la création de l’Union africaine en vue, entre autres, d’accélérer le processus d’intégration sur le continent afin de permettre à l’Afrique de jouer le rôle qui lui revient dans l’économie mondiale, tout en déployant des efforts pour résoudre les problèmes sociaux, économiques et politiques multiformes auxquels elle est confrontée, problèmes accentués par certains effets négatifs de la mondialisation.

Le Maroc réintègre l'Union Africaine (Janvier 2017) après une absence de 33 ans provoquée par la reconnaissance par les pays africains de la Répubique Arabe Sahraouite Démocratique (RASD) autoproclamée par le Polisario.

La vision de l'Union africaine est de « bâtir une Afrique intégrée, prospère et en paix, dirigée par ses citoyens et constituant une force dynamique sur la scène mondiale ».

 

 

3 - DES ZONES DE LIBRE-ECHANGE créées en dehors de l'OMC

De 80 en 1994, l'OMC s'attend à en compter plus de 400 rapidement
(Voir le site bilaterals.org)

(Voir: « La libéralisation des Echanges »)
 


4 - DES SPHERES D'INFLUENCE:

RELIGIEUSE et LINGUISTIQUE,

donc de Mondes Culturels différents

POLITIQUE ET ECONOMIQUE:

Le Groupe de CAIRNS constitué de 19 pays qui représentent 25% des échanges agricoles dans le monde: Afrique du Sud, Argentine, Australie, Brésil, Canada, Chili, Colombie, Costa Rica, Guatemala, Indonésie, Malaisie, Nouvelle-Zélande, Pakistan, Paraguay, Philippines, Pérou, Thaïlande, Uruguay, Viet Nam

Le groupe cherche à éliminer les obstacles au commerce et à obtenir des réductions substantielles des subventions touchant le commerce agricole

les BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud),

Le sommet des BRICS de juillet 2015 qui s'est tenu à Oufa (Bachkirie) sous la présidence russe est le septième depuis sa création. Au sommet d'Oufa, les dirigeants russes veulent présenter leur pays comme le leader du monde "Non-Occidental" et membre d'une Union Alternative à l'ordre dominant.

la TRIADE, (Etats-Unis, Europe, Japon)

le TRIANGLE de WEIMAR (France, Allemagne, Pologne), fort utile dans la médiation du conflit ukrainien

Le V4, le Groupe VISEGRAD (République Tchèque, Hongrie, Pologne, Slovaquie)

(Valeurs Actuelles 22/09/2016):

 

Le NORDIC COUNCIL (Danemark, Finlande, Iceland, Norvège, Suède + les trois territoires autonomes)

Coopération croissante entre Moscou et Berlin, une dizaine d'accords de coopération économique ont été signés

l'OCS, L'Organisation de Coopération de Shangaï qui réunit la Russie, la Chine, et les ex-républiques soviétiques du Kazakhstan, d'Ouzbékistan, du Tadjikistan et du Kirghizistan, région stratégique riche en hydrocarbure,

Les BALKANS autour de la Turquie, de la Serbie et de la Bosnie

l'OCI "Organisation de la Conférence Islamique" dont la Turquie fait partie,

L'ASIE CENTRALE: Politique d'influence Turque à travers un réseau de collèges et d'universités destiné à former les élites régionales de demain, du Kazakhstan au Kirghizstan

Le PARTENARIAT ORIENTAL (Accord d'association entre Europe,Ukraine, Géorgie, Moldavie signée le 27 juin 2014),

"Poutine vient hanter le Sommet Oriental de l'UE à RIGA (mai 2015): "Il n'est pas invité, son nom ne sera peut-être pas prononcé, mais il s'est déjà imposé. Vladimir Poutine restera comme le facteur de division et d'anxiété au sommet que les vingt-huit et six anciennes républiques soviétiques - dont l'Ukraine - à Riga, six ans après le lancement de leur ambitieux "Partenariat Oriental"... Le sommet de Riga risque de marquer un coup d'arrêt à leurs illusions européennes" (Source: LF 22/05/2015, Jean-Jacque Mével)

 l'UNION EURASIATIQUE dirigée par Moscou et créée entre la Russie, le Kazakhstan et la Biélorussie en mai 2014; Le Kirghizstan devrait rejoindre l'Union. La Russie ne veut pas perdre son influence sur l'ex-Empire Soviétique. "Nous allons créer un centre puissant et attractif de développement économique, un marché régional important qui unira 170 millions de personnes" a déclaré le Chef du Kremlin (Source LF-Pierre Avril, 30/05/2014).

• Le Japon soutient l'idée d'une "Communauté politique, pacifique et économique d'Asie de l'Est", dotée d'une monnaie unique sur le modèle de l'Union Européenne, incluant la Chine, le Japon, l'Asean,  l'Australie et la Nouvelle-Zélande

• Coopération locale au sein de l'Asean : EAGA "EAST ASEAN GROWTH AREA" constitué de l'Indonésie, la Malaisie, des Philippines et de Brunei (BIMP)

• 5 Pays de la Péninsule Indochinoise (Thaïlande, Cambodge, Laos, Myanmar, Vietnam) collaborent dans la mise en marche du projet de "GREATER MEKONG SUB-REGION" GMS qui vise a créer une véritable intégration économique péninsulaire à laquelle adhèrent la Province du Yunnan et la Région Autonome Chinoise de Guangxi 

• les DIASPORA

La Diaspora Chinoise dans le Monde

 

 

Le poids (estimé) des Chinois dans les économies locales, industrie, banque, grand commerce (Source: HEC EURASIA INSTITUTE, Les Cahiers du Conseil International de LYON ):

TAÏWAN  100 %

SINGAPOUR 95 %

HONG-KONG 90 %

MALAISIE 65 %

INDONESIE 65 %

THAÏLANDE 60%

 

La Diaspora Arménienne dans le Monde (Le Figaro février 2013)

 

 

5 - DONNANT AINSI NAISSANCE A UN NOUVEL ORDRE MONDIAL

 

Il y a toujours eu des Blocs Géopolitiques Régionaux (voir à ce sujet "la Géopolitique des Empires" de Gérard CHALIAND), ce qui change c'est la multiplicité de blocs régionaux constitués à la fois sur une base géopolitique et de zones de libre-échange (ce qui est nouveau).

Un Nouvel Ordre Mondial s'affirme avec:

51 - LE G20, LE G8, LE G7, LE G2 (USA-Chine),

Au Japon, lors de la réunion du G7 des 26 et 27 mai 2016, les dirigeants des pays du G7 se sont montrés préoccupés par la position de la Chine en mer de Chine méridoniale et orientale. Pékin a critiqué la prise de position du sommet des sept, accusant le G7 d' "alimenter les tensions". "Nous pensons que le G7 devrait employer son temps et son énergie à gérer les questions qui le concernent, et pas à mettre son nez dans celles des autres pays ou dans des affaires au-delà de ses attributions" a lancé la porte-parole du ministère chinois des affaires étrangères, Hua Chunying.

"Le développement des infrastructures a été un autre point de tension. La Banque Asiatique de Développement, qui n'a été présidée que par des japonais depuis sa création en 1966, était naturellement invitée. La Banque Asiatique d'Investissement dans les Infrastuctures, projet chinois lancé en 2014 et impliquant les nations européennes, n'était pas conviée".

(Source Le Monde 26 mai 2016 - Philippe Messmer et Harold Thibault)

Les 4 et 5 septembre 2016, la Chine organise pour la première fois le sommet du G20 (à Hangzhou).

Au G20, Pékin espère contrer la vague antimondialisation.Le commerce mondial figure en tête des préoccupations des autorités chinoises.

"Pékin dispose de nouveaux outils pour se faire entendre. Le lancement de sa banque d'investissement (AIIB) comme sa Nouvelle Route de la Soie témoignent de sa volonté de restructurer la gouvernance économique internationale, dominée jusqu'à présent  par les Etats-Unis." (Le Figaro Eco. 29/08/2016 - Frédéric Lelièvre)

Au sommet des grands argentiers de Baden-Baden de mars 2017, le G20 affiche son désaccord sur le libre-échange. L'opposition entre les Etats-Unis et leurs partenaires sur la définition du libre-échange et sur la prise en compte du réchauffement climatique a forcé un accord a minima. Les Etats-Unis n'ont pu faire reconnaître  par le G20 leur concept de "commerce équilibré" (fair trade).Ces discussions se poursuivront entre chefs d'état et de gouvernement à Hambourg les 7 et 8 juillet 2017. (Source,Le Figaro Eco. 20/03/2017 - Nicolas Barotte)

 

52 - UN BASCULEMENT EN COURS DE LA PUISSANCE ECONOMIQUE VERS L'ASIE

Le centre de gravité de l'économie mondiale se déplace à vive allure vers l'est et le sud. Un rapport de l'OCDE parle d'un "Basculement de la richesse" qui s'accompagne d'un accroissement des échanges Sud-Sud. La Chine est devenue le premier partenaire commercial du Brésil, de l'Inde et de l'Afrique du Sud et "revendique la place de première puissance commerciale du monde. Par contre, la Chine, qui représente la moitié de la croissance mondiale, a un impact immédiat sur l'économie mondiale si sa croissance chute.

Les Mémorandums signés et rendus publics le 8 mai 2015 par Moscou et Pékin inaugurent une nouvelle organisation de l'Eurasie. C'est un véritable Partenariat stratégique qui se dessine ainsi. "Les intentions politiques englobent toutes les sphères, allant de l'agriculture à l'espace en passant par l'Internet, ainsi que les principaux modes de gestion des crises internationales".

"Un document distinct porte sur le raccordement de la ceinture économique de la Route de la Soie et de l'Union économique eurasiatique qui ne se développeront plus uniquement en parallèle, mais de manière de plus en plus imbriquée."

"Les relations Sino-Russes entrent dans une nouvelle phase, sans précédent dans l'histoire"

(Source LF, Supplément de Rossiyskaya Gazeta, 27/05/2015 - Fedor Loukianov, Politologue, Président du Conseil pour la politique étrangère et la politique de défense)

 

53 - UN MOUVEMENT GEOPOLITIQUE DES ETATS-UNIS VERS L'ASIE DE L'EST

"Les Pays Asiatiques cherchent désormais la protection américaine face à la Chine. Washington a pris la tête d'une alliance défensive informelle antichinoise, regroupant le Japon, la Corée du Sud, le vietnam, l'Indonésie, la Malaisie, Bruneï, Singapour, Taiwan, les Philippines, l'Australie (qui a acheté 12 sous-marins à la France) et la Noiuvelle-Zélande". (Source,Le Figaro - 31/05/2016 - Renaud Girard)

Parallèlement, "les Etats-Unis de Barack Obama ont pris leurs distances avec le Moyen-Orient et ses crises comme avec l'Europe et ses enjeux". (Source Le figaro 28/03/2016 - Isabelle Lasserre)

Mais, le "Partenariat Transpacifique", dont les Etats-Unis se sont retirés début 2017 marque-t-il un changement géopolitique des Etats-Unis ?

 

54 - LE RENFORCEMENT DES GRANDS ENSEMBLES GEOGRAPHIQUES, ECONOMIQUES ET CULTURELS REGIONAUX,

comme l'ASEAN, l'APEC (sous influence des Etats-Unis) ou l'ASEM (sous influence de l'Europe) par exemple, ou encore le" Partenariat Economique Intégral Régional " qui préfigurent la Continentalisation de la Mondialisation

Avec la constitution progressive et souvent difficile de grands ensembles économiques mondiaux et non plus seulement régionaux comme  le "Partenariat Transpacifique", dont les Etats-Unis se sont retirés début 2017, ou l'accord en cours (?) de négociation entre les Etats-Unis et l'Europe.

"The World Economy is undergoing a massive reconfiguration... We are going to be facing a new world order. ... The role of the US in the World Ecoomy has changed in a fundamental way - it has permanently diminished.... The rise of Asia is " the great economic success story of our time" as it not only changes the paradigm, but also, the course of economic development aroud the world." (Source: Knowledge@SMU, Singapour, 03/08/2011 - Harvard University's Dale W. Jorgenson)

 

55 - UN NOUVEL ORDRE MONETAIRE  EN TRAIN DE NAITRE ?

Avec:

Le lancement par la Chine, en octobre 2014, de la BAII, "Banque Asiatique d'Investissement en Infrastructures", concurrente de la BAD, la "Banque Asiatique de développement", controlée par Washington, et La création d'un "Fonds de réserve commun" ouvrant un défi aux institutions de Bretton Woods  créées en juillet 1944 et dont les deux piliers sont le Fonds Monétaire International (FMI) et la Banque Mondiale,

Le développement, envisagé (?) par les monarchies arabes du Golfe persique, d'une Union monnétaire indépendante du dollar au Moyen-Orient,

La montée du Yuan (et donc le déclin du dollar) en tant que monnaie de réserve et d'échange: le Yuan fait son entrée officielle dans le panier de devises du FMi (octobbre 2016)

 

56 - L’AFRIQUE ATTEND ENCORE SES « TRENTES GLORIEUSES »

« L’enjeu, c’est de faire des années 2020-2050 les « trente glorieuses africaines », juge le cabinet Mazars dans une analyse, comme il y a eu avant cela les « trente glorieuses européennes » (1945-1975), puis « les trente glorieuses chinoises » (1978-2008).

La part des exportations entre pays africains dans leurs flux commerciaux n’est en moyenne que de 12%, contre 40% en Asie et près de 65% en Europe. Or, selon les experts, l’intégration régionale stimule les taux de croissance.

LE FORUM ECONOMIQUE MONDIAL SUR L’AFRIQUE qui s’est tenu du 3 au 6 juin 2015 au Cap, a été l’occasion d’aborder les grands défis démographiques, industriels et éducatifs auxquels doit faire face le continent. Le nombre d’Africains va plus que doubler d’ici à 2050 pour atteindre 2 milliards d’habitants.
Les économies africaines vont devoir créer 29 millions d’emplois par an d’ici à 2030 !

 

57 - LA CONVERGENCE DE BLOCS GEOPOLITIQUES ET DE ZONES DE LIBRE-ECHANGE peut avoir pour conséquences :

Un renforcement du protectionnisme interrégional ayant pour effet de restreindre l’accès aux marchés des Pays Emergents ?

Une diffusion du Pouvoir. Il n’y aura plus de « puissance hégémonique », le pouvoir se répartira entre les réseaux et les coalitions dans un monde multipolaire

Une intégration commerciale intra-régionale accrue (Continentalisation).On peut se demander d’ailleurs si les grandes zones de libre-échange (donc économiques) ne préjugent pas des nouveaux Centres de Pouvoir qui vont structurer, dans le futur, le monde Multipolaire et renforcer ainsi la « Continentalisation du Monde » pour remplacer la Mondialisation telle que nous la connaissons actuellement.

Un risque d'appropriation des ressources minières au sein de certains blocs géopolitiques et zones de libre-échange sans partage au niveau mondial (exemple de la Chine avec les terres rares, des ressources minières de l'Afrique avec la "Chinafrique", les fortes acquisitions chinoises dans le secteur minier australien, du blé avec la Russie, des terres agricoles africaines achetées par les Pays Européens (4millions d'hectares) pour remplir leur objectif d'atteindre le seuil de 10% d'agro carburants dans les transports d'ici à 2020...), des terres agricoles en France achetées par des sociétés étrangères (Dans l'Indre, 1700 hectares céréaliers sont passés sous pavillon chinois en avril 2016, d'où le projet de loi donnant aux Safers le pouvoir de bloquer les ventes)

Des stratégies d’entreprise qu’il faudra calquer sur ces nouveaux espaces géographiques, politiques et économiques tant au niveau des moyens de production qu’au niveau du développement commercial et de la croissance

Pour une entreprise, il est stratégique de bien connaitre ces nouveaux ensembles avant de définir une implantation dans les Pays Emergents

 

ISD Community